Julien Drevet-Santique

Ténor — En parallèle des ses études de Langues Étrangères Appliquées, Julien intègre le CRR de Grenoble dans la classe de Cécile Fournier et obtient son DEM de chant lyrique en 2010. Il se perfectionne par la suite auprès de Jean-Paul Fouchécourt et aujourd’hui auprès de Cécile de Boever.

Il collabore avec différents ensembles tels que le chœur Britten (Nicole Corti), l’ensemble Emelthée (Marie-Laure Teissèdre), le Concert de l’Hostel-Dieu (Franck-Emmanuel Comte) mais aussi avec Accentus (Laurence Equilbey) et les chœurs de l’Opéra de Lyon (Alan Woodbridge).

En tant que soliste, il aborde de grandes œuvres telles que le Magnificat et l’Oratorio de Noël (Evangéliste) de J.S. Bach ainsi que de nombreuses cantates, la Messe de Minuit et le Te Deum de M.A. Charpentier, les Saisons et la Création de Haydn, le Requiem de Mozart, la Messe à Ste Cécile de Gounod ou encore la Messa di Gloria de Puccini.

Sur scène, on a pu l’entendre dans Cosi fan tutte de Mozart (rôle de Ferrando) sous la direction d’Antoine Marguier, dans King Arthur de Purcell sous la direction d’Alain Goudard, mais aussi dans Comédie sur un pont de Martinù sous la direction de Christine Antoine.

Liens

Retrouvez plus d’informations sur le site de Julien Drevet-Santique en suivant ce lien.